Les médecines douces

Ma formation de naturopathe m’a fait entrer dans le monde des médecines douces et envisager la maladie de manière complètement différente. Dans notre société occidentale, c’est la médecine allopathique qui a une large place. Elle soigne la souffrance, ciblant son action sur le symptôme. Ainsi le médecin prescrit un traitement pour une angine, une bronchite, des douleurs intestinales…

Elle a donc une action ciblée sur l’expression de la maladie mais sans forcément remonter à la source.

Or les maladies peuvent avoir des causes diverses comme un dérèglement alimentaire, une mauvaise hygiène de vie, le stress, un mal être psychique…

 

Une approche différente

C’est cette vision différente qu’ont les médecines douces, aussi qualifiées de médecines alternatives. Elles recherchent la source de la maladie pour agir dessus et pas uniquement sur le symptôme, l’expression de celle-ci.

 

Cette approche est qualifiée d’holistique, c’est-à-dire englobant l’être humain en entier.

Ainsi la sphère émotionnelle, alimentaire, physique, psychologique, mais aussi la personnalité ou encore les activités physiques sont prises en compte dans la compréhension de la maladie ou du trouble vécu.

Pour les médecines douces la maladie vient d’un dérèglement d’une ou plusieurs de ces fonctions. Il s’agit donc de trouver quel est de dysfonctionnement pour rétablir le pouvoir auto-guérisseur du corps et lui redonner toute son énergie vitale.

La maladie, « le mal à dit » est considérée comme un signal d’alarme, un message que le corps envoie pour prévenir que les habitudes de vie ne sont pas adaptées à sa santé.

Ce peut être l’alimentation, le stress, le fait d’être mal dans sa peau, dans son couple, dans son travail, dans ses relations familiales, amicales…Les raisons sont aussi diverses et variées que les différentes sphères qui composent l’être humain.

 

Quelques exemples de médecines douces :

Il y a plusieurs types de médecines douces, en voici quelques-unes parmi les plus connues :

  • Celles qui ont une approche holistique : la naturopathie, la médecine chinoise traditionnelle et l’ayurveda
  • Celles qui ont une action sur le mental : la cohérence cardiaque, l’EFT, l’EMDR, l’hypnose, la méditation et la sophrologie
  • Celles qui utilisent des techniques manuelles : l’acupuncture, l’ostéopathie, la massothérapie, la réflexologie, le shiatsu
  • Celles qui utilisent la nature : l’hydrothérapie, la phytothérapie, l’aromathérapie, la gemmothérapie.

 

En fonction de chacun et des techniques proposées, certaines vous conviendront mieux que d’autres, à vous de tester… !

 

 

2 mars 2018

0 réponses à "Les médecines douces"

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.